goddessamanouzumeanddawn.jpg

Regardez ce coureur acharné

Qui englouti tous ces kilomètres à pieds

Il répond toujours présent à sa garde

Même si sa fatigue est palpable.

Ses muscles fermes le portent sur les sentiers

Ses pieds le font souffrir, ils sont échauffés

Mais il continue ses efforts, il est fier et capable !

La sueur est le prix de son labeur remarquable.

Son cœur rythme sa course sur les chemins empruntés.

Ses cuisses musclées lui donnent de l’ardeur pour avancer.

Ses jambes d’athlète  le portent de manière formidable

Sa respiration il contrôle de façon incroyable !

Arrêtez vous un moment et dites moi : ce marathonien, vous le voyez ?

Vous le discernez, vous arrivez à l’imaginer ? Faites travailler votre pensée !

Représentez-vous sa silhouette qui défile, elle est remarquable !

Sentez en vous la douleur de ses efforts, ils sont considérables !

Marathonien, il t’en faut des qualités !

Tu es impressionnant quant à te discipliner.

Tu travailles ton endurance sans relâche, inébranlable

Mais pourquoi cours-tu de la sorte infatigable ?

Que peux-tu donc fuir avec tant de volonté ?

Est ce pour dépenser ton énergie « emprisonnée » ?

Ou alors apaiser un mal qui te ronge et te rend coupable …

Peut être as tu des secrets à protéger sans quoi ça serait regrettable…

Et tu cours encore et encore sans marquer d’arrêt même sur sentiers escarpés !

On croirait que tu as quelque chose à te faire pardonner

Que c’est ta façon de faire propitiation pour ton « péché »

L’endurance est ton blason, ton honneur et ta fierté

Porte-le avec assurance volonté et dignité

Je te vois courir dans ses forets infranchissables

Avaler des kilomètres dans les cailloux c’est épouvantable !

Je t’imagine courir sur la route bitumée

En plein soleil, il faut s’y habituer !

Je sais que tu parcours le littoral dans le sable

Au soleil couchant tu trouve ça agréable

Des kilomètres à cogner la terre battue, tu n’es pas impressionné

Même s’il pleut tu veux continuer.

Tu peux courir sur toutes sortes de sentiers

Ils n’ont aucun secret pour tes pieds

La course permet de te libérer de tes pensées

Elle allège ainsi ton esprit encombré

Marathonien, j’imagine ce que peut contenir ta vie exécrable

T’aérer transpirer et souffrir évitent que tu pettes un câble….

Encore  des kilomètres à ingurgiter

Cette fois ci tu choisis les prés

Attention ne te tord pas la cheville ça serait dommageable

Ton équipe perdrait un athlète formidable

A temps tu risques de ne pas être soigné

Pour disputer la course qui est organisée.

A chaque fin de journée tu poses sacs et cartables

Et tu chausses baskets casquettes et chrono réglable

Tu es reparti courir jusqu’à tomber épuisé

Ton stress tu as ainsi évacué !

Lorsque ta course est terminée et que tu veux rentrer,

Massages bain et repos tu as mérité

Jusqu’au matin tu dormiras avec sérénité.

Tu es vraiment un homme admirable

Une tonne de volonté par dessus un courage remarquable.

Repose toi, laisse toi aller dans les bras de Morphé !